Sinner est non seulement la première raquette au monde, mais aussi le leader en termes de prix en argent.

Andrey Rublev.L'ascension de S Nouvelles

Yannick a l’habitude de compter l’argent, et la liste des sponsors ne fait désormais que s’élargir.

Le rêve de Jannik Sinner de remporter son premier titre du Grand Chelem à Roland-Garros 2024 a échoué, mais la jeune star italienne a quand même réussi à franchir une étape historique dans sa carrière en plein essor. Après avoir affronté plusieurs adversaires coriaces pour atteindre les demi-finales à Roland Garros, la course de Sinner a finalement pris fin contre l’éventuel champion, l’Espagnol Carlos Alcaraz. Ce fut une issue douce-amère pour le joueur de 22 ans, qui courait après son premier trophée majeur.Malgré la défaite en demi-finale, Sinner avait de quoi se réjouir. Sa solide performance à Paris l’a propulsé pour la première fois au sommet du classement ATP, un accomplissement remarquable qui a souligné son émergence comme l’un des joueurs d’élite du jeu. Cela a été rendu d’autant plus impressionnant par l’absence de Novak Djokovic, 24 fois champion du Grand Chelem, l’ancien numéro un mondial qui a été mis à l’écart en raison d’une blessure et incapable de défendre ses points en quart de finale de l’année précédente.La course de Sinner aux demi-finales de Roland-Garros lui a valu un salaire record en carrière de 650 000 €, soit environ 706 485 $.

Le rêve de Jannik Sinner de

C’était la première fois au cours de la saison 2024 qu’un joueur dépassait le seuil de 5 millions de dollars de gains totaux en argent, le total final de Sinner atteignant un incroyable 5 162 330 $ – 5 137 734 $ pour le jeu en simple et 24 596 $ relativement modestes pour ses apparitions limitées en double.La part du lion des revenus de Sinner, près de 41 %, provient de son triomphe à l’Open d’Australie 2024, où il a empoché la somme colossale de 3,15 millions de dollars australiens, l’équivalent de 2 105 775 dollars. Sa victoire au prestigieux Miami Masters a également contribué à hauteur de 1,1 million de dollars à ses coffres gonflés.Même si l’ascension fulgurante de Sinner l’a propulsé à l’échelon supérieur des joueurs les mieux rémunérés du tennis, il lui reste encore du terrain à rattraper sur le palmarès de tous les temps en carrière, où il occupe actuellement la 25e place. Cependant, une bonne performance à Wimbledon, s’il se qualifiait, pourrait le voir dépasser plusieurs noms illustres, notamment des vétérans comme Jo-Wilfried Tsonga, John Isner et Gael Monfils, ainsi que les anciens champions du Grand Chelem Evgeny Kafelnikov et Andrey Rublev.L’ascension de Sinner au rang de numéro un mondial et sa remarquable réussite financière à un si jeune âge témoignent de son immense talent, de son dévouement et de sa détermination. Alors qu’il continue d’évoluer et d’affiner son jeu, le monde du tennis attend avec impatience de voir quelles autres étapes le charismatique Italien pourrait franchir dans les années à venir.

immense fortune

En plus de ses remarquables succès sur le terrain, la valeur nette globale de Jannik Sinner est estimée à environ 14 millions de dollars. Depuis 2018, la jeune star italienne réside à Monte-Carlo, Monaco. Sinner est également ambassadeur de la marque Alfa Romeo et a accès à deux véhicules du constructeur automobile italien. Il est intéressant de noter que Sinner a été repéré à l’usine Ferrari de Maranello, ce qui laisse penser qu’il pourrait également posséder une Ferrari, bien que cela n’ait pas été confirmé.Malgré son statut de millionnaire, Sinner n’a pas laissé sa nouvelle richesse lui monter à la tête. Le joueur de 22 ans maintient une approche concrète et pratique de ses dépenses. « Avant d’acheter quoi que ce soit, je regarde toujours le prix. Toujours. Si je vais au restaurant et que les pâtes à la sauce à la viande coûtent beaucoup plus cher que les pâtes à la sauce tomate, je prendrai celles à la sauce tomate.

impressionnant par l'absence de Novak

Pas parce que je’ Je suis bon marché, mais parce que je respecte l’argent », a-t-il déclaré dans une interview accordée à l’édition italienne de Vanity Fair plus tôt cette année.La seule indulgence que Sinner s’est permise est une voiture – une Alfa Romeo Stelvio Q4 Veloce. « C’est une bonne voiture, et avec elle, on ne pense pas à Ferrari, Lamborghini ou Maserati », a-t-il expliqué. L’attitude humble et financièrement responsable de Sinner constitue un contraste rafraîchissant avec le style de vie somptueux souvent associé aux athlètes d’élite.La personnalité terre-à-terre de Sinner et ses habitudes financières prudentes l’ont rendu apprécié des fans qui apprécient l’approche terre-à-terre de la jeune star malgré ses revenus astronomiques et son ascension rapide au sommet du sport. Alors que Sinner continue de dominer sur le terrain, sa capacité à maintenir la tête froide et un style de vie modeste en dehors du terrain ne fera probablement que renforcer davantage son statut de modèle pour les athlètes en herbe et les amateurs de tennis.

Le soutien de Sinner en matière de parrainage s’étend bien au-delà de son partenariat avec Alfa Romeo. En mai 2019, il a signé un contrat avec Nike, et avant cela, il avait un accord avec Head, qui continue de fournir ses raquettes. De plus, un accord avec Gucci permet à Jannik d’utiliser un sac de marque à côté de son sac d’équipement de sport. Les autres sponsors du joueur italien incluent Rolex, Pigna, Lavazza, Parmigiano Reggiano et Technogym.Dans une interview accordée en novembre 2023 à la publication italienne Corriere della Sera, Sinner a partagé son point de vue sur l’argent et ses priorités. « Pour le tennis, j’ai quitté la maison à l’âge de 13 ans. Cela me procure des émotions positives et négatives, des joies et des peines. Cela me donne tout », a-t-il déclaré.Sinner a clairement indiqué qu’il ne se concentrait pas sur le profit ou l’argent. « Si tel était le cas, je jouerais toujours, je participerais à des tournois hors-concours et je ne ferais pas de pauses.

signé un contrat avec Nike

Au contraire, ce qui m’intéresse, c’est de bien manger, de dormir les heures nécessaires, de manger à la maison lorsque cela est possible et d’être prêt à prendre le sur le terrain le lendemain matin, je suis prêt à m’améliorer », a-t-il ajouté.Il a reconnu que sa décision de sauter des événements comme le Masters de Madrid ou la Coupe Davis pourrait décevoir les fans, mais a expliqué : « C’est parce que je travaille à pleine capacité chez moi à Monte-Carlo. Mon objectif n’est pas de gagner de l’argent, mais de devenir la meilleure version de moi-même. Nous verrons. Peut-être que le numéro quatre est ma limite. Et pour cela, je dois renoncer à quelque chose, sinon la saison sera interminable.La perspective fondée de Sinner sur le rôle de l’argent dans sa carrière de tennis et son engagement inébranlable envers son propre développement et son bien-être l’ont fait aimer des fans qui apprécient son approche humble et fondée sur des principes. Alors qu’il continue de gravir les échelons, la capacité de Sinner à maintenir cet état d’esprit équilibré sera probablement un facteur clé de son succès et de son influence à long terme au sein du sport.

Selon vous, quel est l'objectif principal de Jannik Sinner dans sa carrière de tennis ?
Gagner de l'argent et maximiser ses gains
50%
Devenir la meilleure version de soi-même et s'améliorer continuellement
50%
Voted: 2

Notez cet article
Jannik Sinner
Ajouter un commentaire